Savoir s'arrêter... tout un art

Il n'est pas donné à tout le monde de savoir s'arrêter, ou du moins, ralentir.

Tout se passe tellement vite autour de nous qu'inévitablement, nous sentons le flot continu qui nous pousse dans le dos.

Je n'ai pas besoin de vous démontrer très longtemps que tout est plus rapide.

Un exemple très banal... lors d'un souper entre amies, vous parlez d'un film que vous avez adoré mais vous cherchez le titre du film, ou la définition d'un mot ou toute autre information.

Avant, nous serions restés sur notre appétit et nous serions passé à autre chose. Mais aujourd'hui, en l'espace d'une minute, vous avez l'information.

Tout est plus rapide et tout se doit de l'être. Nous devenons plus exigeant face à tout : un retour d'appel, retour de courriel, attente de réponse, obtenir un produit, recevoir ledit produit, planifier les vacances... tout !!!

Mais, est-ce que notre corps est capable lui aussi de suivre cette nouvelle vitesse?

Notre corps est-t-il physiquement et mécaniquement adapté à cette vitesse?

Posez-vous la question.

Pour se qui est de l'énergie qui nous entoure, elle tente de s'acclimater.

Mais il reste que lorsque vous posez une question à l'Univers, à vos guides, vos anges, Dieu ou votre grand-mère décédée (à votre choix) ... nous voulons des réponses rapides comme dans la vie matérielle.

Mais heureusement, l'énergie résiste à embarquer dans cette vitesse folle dans le but de nous faire comprendre de ralentir.

Et ralentir, ce n'est pas vraiment donné à tous. Je vois dans ma clientèle, certaines personnes qui ont des difficultés énormes à ralentir. Certaines ont basé leur vie sur la vitesse. Mais est-ce vraiment l'idéale dans une vie?

C'est simple, lorsque tu roules trop rapidement sur la route et que tu dépasses la limite permise... tu manques

beaucoup d'élément du paysage et il devient dangereux d'éviter les trous (surtout au printemps) et ta voiture risque de briser beaucoup plus rapidement.

Mais qu'arrive-t-il si nous ne ralentissons pas?

La vie se charge de donner des signes : petits ou gros malaises physiques, embûches pour empêcher d'avancer, malaises intérieurs, etc...

Arrêter n'est vraiment pas mauvais en soi, ça nous donne un son de cloche à savoir comment on se sent à l'intérieur, ça nous donne l'occasion de regarder le paysage et de remarquer ce qu'il y a de changé autour de nous.

Certaines personnes ont besoin d'accompagnement pour apprendre à ralentir. Si vous vous reconnaissez, n'hésitez pas à regarder les options autour de vous.

Dites-vous qu'il n'arrive jamais rien pour rien.

Lorsque l'on est capable de prendre le temps d'écouter et entendre notre fort intérieur, c'est alors que l'on peut plus facilement accueillir ce qui se présente à nous.

Et lorsque quelque chose d'imprévue se présente et que nous ne roulons pas à toute vitesse, il est plus facile d'y faire face.

Posts à l'affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Pas encore de mots-clés.
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square