top of page

Arrêter de se comparer aux autres




Es-tu du genre à te comparer ?


Se comparer aux autres, une constante que je retrouve le plus dans mes élèves de Synergie Sacrée.


Il y en a quelques-unes qui ne vont pas m’en parler et le travailler par elles-mêmes, mais la majorité va me faire part de leur impression de ne pas être à la bonne place. Elles se trouvent moins fortes que les autres, bref tu l’as compris : elles se comparent. On le fait toutes à un moment ou l’autre.


Pourquoi se compare-t-on aux autres ?


Parce qu’on a toutes en nous une représentation de notre égo que j’aime appeler Georgette. En tant qu’humains, nous vivons toujours dans une dualité. Ce sont les Élémentaux qui m’ont montré le chemin vers la compréhension du fonctionnement humain. Je travaille beaucoup avec eux, dernièrement, pour la création de Synergie Sacrée 2 qui va vraiment reposer sur la dimension terrestre, les Élémentaux, et plus encore.


Ce qu’ils m’expliquaient, c’est que comparativement à tous les êtres de lumière, nous les humains, nous sommes toujours dans une dualité. C’est noir ou blanc, masculin ou féminin, yin ou yang, sucré ou salé…, bref tu comprends le principe.


Comment déjouer ce mécanisme ?


Essaye de voir à quel moment tu es portée d’aller dans la comparaison, dans la dualité.

" Elle est plus forte que moi, entends mieux que moi, sens mieux que moi…"


Tu sais, cela m’arrive aussi, mais j’ai appris à identifier à quel moment je rentre dans la dualité.

Avec mon entreprise par exemple, il m’arrive de voir une personne qui est dans le même domaine que moi sur Facebook et de trouver que ce qu’elle fait est vraiment intéressant. Aussitôt, ma dualité se met en route et je commence à la comparer à ce que je fais moi. Mais, tout de suite, je me parle pour sortir de ce cercle vicieux. C’est comme si j’avais un bouton rouge, une sorte de warning : qui me dit sort de là, tu es dans la comparaison et ce n’est pas nécessaire. Ça prend vraiment de la pratique pour y arriver, mais tu en es capable toi aussi.


Au lieu de te comparer : demande-toi ce que cette personne t’inspire.


Parfois, tu te compares parce que tu te demandes si tu es assez. C’est toujours un désir d’être, mais lorsque tu es dans ce désir d’être complétée, d’être tout : tu n’es pas dans le plaisir. C’est très important que tu vives chaque moment de ta journée dans du plaisir.


C’est quelque chose que j’avais besoin que l’on me rappelle en fin de semaine et ce sont les chevaux qui m’ont apporté ça.


Le pouvoir des chevaux.


C’est un animal qui "est " tout simplement de par son calme, du fait qu’il ne passe pas son temps à planifier et à être dans ses pensées. Il veut quelque chose : il le fait. Il ne se pose aucune question: il suit ses envies. On aimerait toutes être comme ça !


C’est parce qu’il est dans l’ici et maintenant qu’il peut être un miroir de tes émotions et de ce que tu es.


Durant ce temps passé avec eux, je me suis aperçue que lorsque je travaillais, je me dépêchais de faire ma liste, de me fixer des objectifs. Je m’imposais beaucoup de restrictions et je n’avais plus de plaisir.


Donc cette semaine, j’essaye de faire les choses autrement, je suis plus mes envies, je mets de la variété dans mes activités et je veille à ajouter de la joie dans tout ce que je fais.


Développer ses dons : une quête personnelle.



Le développement de tes dons est quelque chose de très intime. Ce n’est pas forcément une chose que tu as besoin d’étaler au grand jour. Je sais que c’est ce que tu as l’impression de devoir faire, mais reconnecter avec eux, les redécouvrir c’est quelque chose de très intime. Pour éviter de rentrer dans la dualité, garde tes dons pour toi, explore-les et prends confiance en ce que tu fais.


Cette dualité dont je te parle elle se joue entre ta tête et ton cœur. Tes dons, ce que tu explores, que tu ressens ça vient de ton cœur. Il a toujours raison, c’est le seul à avoir la bonne information pour toi et uniquement pour toi.


Quand tu es dans l’expansion de tes dons, que tu ressens, entends ou vois quelque chose, dis-toi que c’est de l’information qui est là pour toi. À moins que tu en fasses ton métier, que tu t’inscrives à Synergie Sacrée dans le but de devenir une thérapeute qui a besoin de donner de l’information ça reste vraiment du domaine de l’intime. Si tu ne veux pas aller dans la dualité : tête cœur et la comparaison alors, reste dans ton cœur, dans ton intimité et garde ton apprentissage pour toi.


Oui, tu as des dons : tout le monde en a.


On dirait qu’on a besoin d’en parler, de le ressortir pour justement se comparer, chercher une approbation et même parfois pour se faire challenger. Mais ça équivaut à retourner dans ta tête. Et elle va finir par analyser la situation et te dire que tu ne peux pas dire ou faire ceci ou cela, que tu ne peux pas t’inscrire à cette formation-là. Quand tu commences à te poser des questions comme ça c’est parce que tu es dans ta tête alors sors-en vite.


Parce que c’est tellement facile de se comparer et de se dire oh, mais elle sent les choses de telle manière. Moi j’ai vu ça, mais elle a senti ça, mais nous voyons, sentons, entendons tous de notre manière et d’une façon différente.


Finalement, on a toutes des dons, mais tu es exceptionnelle de les reconnaître, de les utiliser, de briller avec. Tu as juste à te laisser porter par eux.


Tu veux de l'abondance dans ta vie mon programme Synergie Sacrée est parfait pour toi. Je l’ai conçu pour t’aider à prendre confiance en toi ,en tes dons et pour laisser l’abondance entrer dans ta vie quotidienne.

Tu peux également rejoindre le Cercle des Exceptionn'Elles pour échanger avec des femmes bienveillantes.

Je te souhaite une magnifique journée!


Julie-Andrée xx


Pour continuer ta lecture:


Cet article t’a plu ? Enregistre-le sur Pinterest pour le relire plus tard.





Kommentare


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page