top of page

Savoir lâcher-prise




As-tu tendance à être contrôlante ?


Pourquoi je te pose cette question ? Parce que je me suis observée et j’ai beaucoup travaillé sur moi dans les dernières années et ça m’a vraiment sauté aux yeux. Je ne réalisais pas à quel point je pouvais être l’être.


Je ne sais pas si tu vas être d’accord avec moi, mais je trouve que c’est en général parce que ça nous donne un sentiment de sécurité, que cela nous rassure qu’on a ce comportement-là.


Lorsque tu as tendance à contrôler ton environnement, les évènements, peu importe quoi, c’est que tu ne te sens pas en sûreté. Tu as inconsciemment enregistré un danger quelque part. Bien souvent, cela provient de ton enfance. C’est une peur qui t’est induite par les autres. C’est un héritage de ton enfance.


Ne plus être dans le contrôle dans ta vie.





Je t’en parle régulièrement mais, ton âme est arrivée dans ton corps avec une confiance absolue et de grands plans à accomplir. Malheureusement les autres : tes parents, tes professeurs, la société sont arrivés avec leurs propres bagages émotionnels, leur formatage, et ils sont venus t’induire des peurs et te façonner à leur image. C’est pour cela qu’aujourd’hui tu cherches à administrer ta vie en fonction des peurs, croyances et convictions qui ne sont pas les tiennes et que tu éprouves un inconfort lorsque tu tentes d’être vraiment toi.


Pour te sortir de ça, c’est important quand tu contrôles une situation, que tu y tiens mordicus de te demander pourquoi.


D’où vient ce sentiment d’être en danger ? Recule dans le temps pour en trouver l’origine et va dire à ton enfant intérieur que c’est correct, qu’il n’y a aucun danger et que tout est parfait.


Ne plus contrôler l’information.


Celle que tu reçois.



Si tu es ici, en train de me lire, c’est parce que tu sais que tu as des dons. On n’est pas en train de jouer au chat et à la souris, on se dit les vraies affaires : tu as des dons et c’est vrai. Bon parfait.


Mais est-ce que tu utilises toutes les informations que tu reçois chaque minute de ta journée ?Probablement que non, c’est tout à fait normal.


Tu sais, malgré tout le cheminement que j’ai fait ces dernières années même moi je ne suis pas à l’abri d’avoir des petites rechutes de contrôle. Parce que je suis moi aussi une humaine et donc je suis parfaitement imparfaite.


J’ai une très bonne amie qui me dit tout le temps de dire à mon égo : « Tu travailles tellement fort, vas prendre un bain chaud, lire un bon livre : je m’occupe du reste ». C’est cute non ?


On a parfois tendance à le diaboliser, mais il est là pour te protéger, il est à la tête de ton mécanisme de défense. C’est pour ça que tu as besoin de maîtriser l’information, tes émotions, celles de tes enfants, leur alimentation, les gestes de ton conjoint parce que tu vas peut-être te sentir en danger à travers tout ça. Là, je te donne quelques exemples, mais c’est important que tu t’analyses pour comprendre à quel moment tu es dans le contrôle.


Et celle qui sort.


Meilleur exemple tout banal, mais tellement parlant : j’ai pris l’habitude le matin de me dire bonjour et de me demander comment je veux que ma journée se déroule. Et c’est là que le merveilleux opère, parce que j’y vais avec ce que mon cœur me dicte. Je suis encore un peu endormie alors ça aide ;).


Il y a quelques jours, il m’a dit qu’il avait le goût que je prenne mon temps matin, que je ne coure pas tout de suite ouvrir mon ordinateur pour travailler. Et c’est ce que j’ai fait !


Tout allait bien, mais pendant que je me peignais il y avait quelque chose qui ne fonctionnait pas dans mes cheveux, je n’étais pas satisfaite. Tsé, ce moment où tu te coiffes, encore et encore, et que tu commences à t’énerver un peu ? Et bien heureusement, j’ai reçu comme un élan qui m’a dit hey laisse ça là. On s’occupera de ta tignasse tout à l’heure. Va dans ta salle de méditation et va canaliser l’information.


Je suis passée à deux doigts de dire : mais là, il faut que je me coiffe et que j’aille travailler parce que j’ai tellement pris mon temps ce matin, je dois avancer mon travail. Tu vois pourquoi je te conseille de t’observer.


Alors, demain lorsque tu te lèveras, et tous les matins suivants, demande-toi comment tu as le goût que ta journée se passe.


Hier, j’avais le goût qu’elle soit joyeuse, j’avais dormi comme un bébé : j’avais demandé un sommeil réparateur et c’est ça que j’ai eu. J’étais encore plus enjouée et ricaneuse que d’habitude toute la journée.


Pourtant, je suis passée à deux doigts de changer le ton de cette journée si je n’avais pas écouté ma voix intérieure. En plus, j’aurais manqué une belle expérience à te raconter qui je pense peut t’appeler.


Comment y arriver ?



Ton égo, tu dois le voir comme un allié. C’est juste que des fois, il prend un peu trop de place.


Si tu as tendance à contrôler l’information que tu reçois, prends le temps d’y réfléchir. Essaie de te trouver un vrai temps avec toi pour penser à la question. Parce qu’il faut se voir agir et réagir, se voir vraiment dans l’action pour trouver les bonnes réponses. C’est un travail qui demande d’être dans le moment présent, dans l’ici et maintenant. Et surtout, c’est un cheminement.


Le mien n’est pas terminé. J’ai laissé une grande part de contrôle parce que j’ai réalisé comment je maîtrisais ma vie et celle de mes proches pour me sentir en sécurité. J’ai réalisé, que je ne les ai pas aidés et à quel point ça a dû être pénible parfois pour eux. Et si tu te reconnais un peu dans mon histoire, je te rassure : je n’ai pas fait de mauvais enfants et mon couple va très bien.


Demande-toi comment tu peux faire encore plus grand et encore plus merveilleux. Et comment t’amuser davantage avec les informations pour que ta vie soit plus légère ?


Je te laisse en te proposant une petite réflexion :


  • Si tu donnes des soins ou peu importe si tu travailles avec du public, as-tu tendance à contrôler, à limiter l’information qui sort pour ton client ?


  • Et pour toi ? As-tu tendance à filtrer l’information qui sort ?

Si tu n’en fais pas encore partie rejoins le Cercle des Exceptionn'Elles pour échanger avec des femmes bienveillantes.


À bientôt. Julie-Andrée xx


Pour continuer ta lecture:


Cet article t’a plu ? Enregistre-le sur Pinterest pour le relire plus tard.





Comentários


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page